Qu’est-ce que la neuroplasticité ?

La neuroplasticité est le processus par lequel le cerveau s'adapte et se modifie en permanence grâce à la malléabilité du tissu nerveux. En constante évolution, la neuroplasticité permet des changements dans le comportement et la cognition. Il est possible d'améliorer la plasticité de son cerveau à tout âge.

La plasticité neuronale ou neuroplasticité

La plasticité neuronale, également appelée neuroplasticité, est le processus par lequel les neurones du cerveau modifient leur structure et leur fonction en réponse à de nouvelles expériences. Cette plasticité permet des changements dans le comportement et la cognition, ainsi que l'adaptation à de nouvelles situations.
Savez-vous que le cerveau humain est capable de changer en permanence grâce à la neuroplasticité ? Cette capacité à s’adapter et se modifier est possible grâce à la malléabilité du tissu nerveux et à la capacité du système nerveux de réorganiser sa structure et sa fonction en réponse à des stimuli internes ou externes.
 
 
La neuroplasticité est un phénomène en constante évolution qui permet à notre cerveau de s’adapter aux modifications physiologiques, expériences et pressions environnementales. Les nouvelles connexions neuronales créées sont la clé de cette aptitude formidable.
Les recherches sur la neuroplasticité remontent au début des années 1900, mais elles ont été largement étudiées dans les années 1960. Les scientifiques ont d’abord cru que la structure du cerveau était permanente une fois l’âge adulte atteint, mais des découvertes les ont amenés à revoir leur position : les neurones peuvent se réorganiser après un événement traumatique, et le stress peut influer sur la structure et le fonctionnement du cerveau.
 
 
Le cerveau est une structure complexe composée de neurones qui échangent constamment afin d’exécuter des tâches complexes. Ces neurones se connectent en réseaux spécifiques et présentent des schémas de connectivité uniques. Ils s’allument alors dans certaines séquences propres à chaque tâche.
Le développement cérébral précoce se déroule principalement durant la prime enfance, avec une croissance rapide. A la naissance, chaque neurone dans le cortex cérébral est connecté à environ 2500 synapses entre les neurones pour transmettre les impulsions nerveuses.
À l’âge de trois ans, les neurones humains ont en moyenne 15 000 synapses, alors qu’à l’âge adulte, la moitié a été éliminée. C’est ce qu’on appelle « l’élagage synaptique » : l’élimination de certaines connexions tout en renforçant d’autres en réponse à de nouvelles expériences.
 
 
Neurone

Neurone

Les neurones régulièrement sollicités renforcent leur connexion, tandis que les moins utilisés disparaissent progressivement. Grâce à cette reconfiguration constante, le cerveau affiche une formidable capacité d’adaptation à un environnement et des circonstances en constante évolution.
 
Le cerveau a une incroyable capacité à s’adapter aux stimulations environnementales grâce à sa neuroplasticité. Cette dernière se présente sous deux formes principales : la neuroplasticité fonctionnelle et la neuroplasticité structurelle. La première permet au cerveau de transférer des fonctions d’une zone endommagée vers une zone intacte, tandis que la seconde modifie la force des connexions neuronales en réponse à l’apprentissage et au développement. D’autres types de neuroplasticité tels que la plasticité dépendante de l’expérience, la plasticité homéostatique et la plasticité synaptique s’ajoutent pour faciliter la réorganisation et l’adaptation du cerveau. La plasticité synaptique est particulièrement importante car elle permet au cerveau de consolider durablement la force de ses connexions neuronales lorsque les neurones se stimulent les uns les autres. C’est un processus fondamental pour le développement et l’adaptation continue de notre cerveau tout au long de notre vie.
 
 

Bénéfices de la neuroplasticité

 
La neuroplasticité apporte de nombreux bienfaits au cerveau et à la cognition. Elle améliore les capacités d’apprentissage, la mémoire et renforce les fonctions cérébrales dans divers domaines. En outre, elle peut aider à la récupération après un traumatisme crânien ou un AVC, à soulager la dépression et l’anxiété, voire à refaire fonctionner les zones cérébrales déficientes.
 
Ce processus continu se produit tout au long de la vie, avec une réactivité supérieure dans les jeunes cerveaux. L’interaction entre l’environnement et la génétique joue un rôle clé dans la formation de la plasticité cérébrale. En cas de lésions cérébrales, les zones saines peuvent prendre le relais des zones endommagées et restaurer les capacités perdues.
 
Exploiter la neuroplasticité peut non seulement améliorer notre cerveau et notre cognition, mais également aider à résoudre différents troubles de santé mentale, et à faciliter la récupération après une lésion cérébrale.
 
 

Ses Limites

 
Bien que la plasticité cérébrale soit une voie prometteuse pour la prévention et le traitement de diverses maladies, elle est limitée en raison de l’impossible malléabilité infinie du cerveau. En effet, certaines zones ont des fonctions précises, telles que la cognition, la parole, le langage et les mouvements, qui ne peuvent pas être entièrement récupérées une fois endommagées.
 
Bien que des preuves de la récupération et des dommages liés à la plasticité cérébrale se situent dans le cortex cérébral, la récupération totale des fonctions complexes des régions endommagées, telles l’hippocampe, ne peut être effectuée par compensation de certaines zones dans le cortex cérébral.
 
 

Comment améliorer la plasticité de son cerveau?

 

Voici quelques astuces pour accroître la plasticité cérébrale à tout âge, en stimulant et encourageant les changements positifs dans votre cerveau !
 
1. Créez un environnement enrichissant rempli de nouveautés, de défis et de distractions ciblées, même en tant qu’adulte. Les voyages, la musique, la lecture, l’art et la danse sont des moyens efficaces pour stimuler votre cerveau.
 
2. Le sommeil est crucial pour la croissance dendritique du cerveau, qui renforce les connexions neuronales et améliore la plasticité cérébrale. Pour assurer une bonne hygiène de sommeil, vous devriez élaborer et respecter un horaire de sommeil cohérent et créer un environnement propice à un bon sommeil.
 
3. L’exercice physique régulier est également bénéfique pour la neuroplasticité et peut même aider à prévenir la perte de neurones dans l’hippocampe, la région du cerveau responsable de la mémoire.
 
4. Des modifications du mode de vie, comme le jeûne intermittent, la pratique de la pleine conscience ou des jeux de société, de cartes ou vidéo, peuvent également améliorer la plasticité du cerveau.
 
 

Améliorer sa santé mentale grâce à la neuroplasticité

 

La dépression et l’anxiété sont souvent associées à une réduction de la neuroplasticité qui crée des connexions neuronales négatives. Mais il est possible d’améliorer sa santé mentale en augmentant la neuroplasticité du cerveau grâce à de nouveaux comportements. Par exemple, apprendre une nouvelle langue ou réaliser des activités manuelles peuvent stimuler la croissance neuronale, et favoriser l’apprentissage, ainsi que la déprogrammation des schémas négatifs.
 
Pratiquer régulièrement la méditation est également un excellent moyen de réduire le stress et l’anxiété, car elle entraîne des modifications de la structure du cerveau. Tout au long de notre vie, notre cerveau continue d’évoluer, de s’adapter et de changer.

 

Conclusion

 
La neuroplasticité est un processus fascinant qui démontre la capacité incroyable du cerveau à s’adapter à de nouvelles situations et à apprendre constamment de nouvelles choses tout au long de la vie. Les cellules nerveuses dans le cerveau peuvent changer leur structure et leur fonction en réponse à des expériences vécues. L’essai de nouvelles activités est donc un excellent moyen de stimuler la neuroplasticité et d’améliorer notre santé mentale globale. Des études montrent que cela peut aider à réduire le risque de maladies neurodégénératives telles que la maladie d’Alzheimer et contribuer à renforcer notre capacité à faire face à des changements dans notre environnement et notre vie quotidienne.
 
 
 
Bibliographie
 
1. Synaptic Plasticity: The Role of Learning and Unlearning in …
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5347979
Web1 nov. 2016 · The idea of synaptic plasticity first emerged in 1894. Based on the belief that the number of neurons in the brain remained stable throughout life, the Spanish …
 
2. Neuroplasticity – StatPearls – NCBI Bookshelf
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK557811
Web1 mai 2023 · Neuroplasticity, also known as neural plasticity or brain plasticity, is a process that involves adaptive structural and functional changes to the brain. It is defined as the …
 
3. The brain that changes itself: Stories of personal triumph from the …
https://psycnet.apa.org/record/2006-23192-000
WebThe brain that changes itself: Stories of personal triumph from the frontiers of brain science. This book on neuroplasticity, is a collection of case studies of people whose …
Auteur : Norman Doidge
Publish Year : 2008
 
4. Le cerveau qui se transforme : Stories of Personal Triumph from the Frontiers of Brain Science. Norman Doidge MD, Penguin Books USA Inc, 2007.
Guérir grâce à la neuroplasticité. Cerveau les fabuleux pouvoirs de guérison.
 
5. Les étonnants pouvoirs de transformation du cerveau de Norman Doidge
 
 
 
 
Marie-Agnès Thulliez
 
La neuroplasticité est le processus par lequel le cerveau s'adapte et se modifie en permanence grâce à la malléabilité du tissu nerveux. En constante évolution, la neuroplasticité permet des changements dans le comportement et la cognition. Il est possible d'améliorer la plasticité de son cerveau à tout âge.

Autres articles...

Marie-Agnès

Marie-Agnès

Marie-Agnès Thulliez, Docteur en Neurosciences cognitives, Psychotraumatologue,  Praticien certifié EMDR Europe sénior, exerçe en cabinet depuis 2003. Elle est également formateur en stratégie d'apprentissage depuis plus de 20 ans.

commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Guérir des traumas psychologiques
Logo
Shopping cart