La théorie de la mémoire de travail, fondement de l’EMDR 2.0 et de We Mind

Partager

Tjeu Theunissen est le Directeur Scientifique du pole Psychologie de Moovd.

dans cette série de quatre vidéos, il explore en détail la théorie de la mémoire de travail et son impact sur l’efficacité de la thérapie EMDR 2.0.

Développée initialement par Alan Baddeley en 1974, bien avant la découverte de l’EMDR par Francine Shapiro en 1987, la théorie de la mémoire de travail décrit une composante essentielle des fonctions cognitives, caractérisée par une capacité limitée de maintien et de manipulation de l’information à court terme.

Cette capacité cognitive est intensément sollicitée durant les séances d’EMDR, où elle joue un rôle prépondérant dans le traitement des souvenirs traumatiques. La plateforme WeMind met en œuvre une stratégie de surcharge de la mémoire de travail afin de réduire l’intensité émotionnelle des souvenirs traumatiques.

Cette approche améliore significativement l’efficacité, la performance et la personnalisation de la thérapie EMDR. Distinctive par son intégration de technologies de pointe, WeMind augmente intentionnellement la charge sur la mémoire de travail, la poussant au-delà de ses capacités ordinaires.

Grâce à un algorithme novateur, la plateforme ajuste individuellement la charge cognitive, en fonction des capacités spécifiques de chaque patient, renforçant ainsi l’efficacité de l’intervention thérapeutique.

Marie-Agnès Thulliez

 

#WeMind #EMDR #MémoireDeTravail #ThérapiesEMDR

 
Notez bien
 
L’accès à cette plateforme est exclusivement réservé aux professionnels certifiés en EMDR par l’Europe, l’EMDRIA, ou toute formation EMDR accréditée assurant le respect des normes de formation.

WeMIND EMDR

Pour découvrir la plateforme et bénéficier d'un essai gratuit de 14 jours

Partager

Guérir des traumas
Logo
Shopping cart