Tristesse ou Dépression : Comprendre les Différences

  • Tristesse ou Dépression : Comprendre les Différences

Résumé

Cet article explore la différence entre la tristesse qui est une émotion humaine normale et la dépression, qui est un trouble mental grave. Il explique les caractéristiques comportementales de la tristesse et les signes et symptômes de la dépression. L’article propose également des moyens de faire face à la tristesse et souligne l’importance de rechercher de l’aide professionnelle en cas de dépression.

Mots-Clés : tristesse, dépression, différence, symptômes, émotion, santé mentale, guérison, soutien, diagnostic, traitement, psychologie.

Caractéristiques comportementales de la tristesse

Tristesse

La tristesse n’a pas de « symptômes » car ce n’est pas une maladie – c’est une émotion humaine normale que nous éprouvons en réponse à des événements tels que la perte d’un être cher, des revers dans la vie ou des déceptions.

Elle peut être légère et de courte durée, ou plus sévère et persister pendant des semaines.

Les manifestations comportementales de la tristesse se traduisent par une variété de réactions émotionnelles, comme une baisse d’énergie, un repli sur soi, une diminution de l’intérêt pour les activités habituelles et une sensibilité accrue aux stimuli négatifs.
 

La tristesse s’accompagne de symptômes physiques tels que des pleurs, une posture affaissée et une expression faciale marquée par la détresse.

L’intensité et la durée de ces caractéristiques varient selon la cause sous-jacente. Par exemple, si vous perdez un objet précieux pour vous, la tristesse que vous ressentez va persister pendant au moins une journée, voire plus, en fonction de votre attachement émotionnel à cet objet.

Si vous êtes soudainement abandonné(e) par votre partenaire, cela va engendrer une profonde tristesse qui persiste pendant des semaines, voire des mois, surtout si cette personne se remet rapidement en couple alors que vous avez du mal à tourner la page.
Cette perte importante peut être particulièrement difficile à gérer, augmentant ainsi les risques de sombrer dans la dépression.
 

Les caractéristiques comportementales de la tristesse incluent de :

Tristesse

 

  • Trouver difficile de se concentrer ou de prendre des décisions.
  • Se sentir submergé ou sans espoir.
  • Perdre l’intérêt pour les activités que vous aimiez autrefois.
  • Modifications du sommeil, de l’appétit ou des habitudes alimentaires.
  • Se retirer socialement.
  • Utilisation de moyens de réconfort, tels que la nourriture, l’alcool ou les drogues.
  • Éprouver des symptômes physiques (pleurs, tensions musculaires,  battements cardiaques rapides ou maux d’estomac)…

 

Signes et symptômes de la dépression

Tristesse

La dépression: un trouble dépressif majeur, est une maladie mentale qui engendre des sentiments persistants de tristesse, de désespoir et de perte d’intérêt.

Cette condition va affecter tous les aspects de votre vie, de la manière dont vous pensez et ressentez, à la façon dont vous vous nourrissez, dormez et interagissez avec les autres.

La dépression est fréquente et touche environ 5 % de la population adulte mondiale. Contrairement à la tristesse, tout le monde ne la ressent pas au cours de sa vie.
 
Elle entraîne un large éventail de symptômes physiques, émotionnels et comportementaux. Parmi les plus courants, l’on constate :
 
  • État de basse humeur persistante.
  • Perte d’intérêt et de plaisir pour presque toutes les activités.
  • Changements significatifs dans les habitudes alimentaires et de sommeil.
  • Fatigue ou manque d’énergie.
  • Agitation ou irritabilité.
  • Difficulté à se concentrer ou à prendre des décisions.
  • Sentiments de culpabilité ou de dévalorisation.
  • Pensées persistantes de suicide ou de mort.
  • Symptômes physiques tels que maux de tête, problèmes digestifs et douleurs chroniques.

Pour qu’un diagnostic de dépression soit posé, cinq des symptômes mentionnés ci-dessus doivent être ressentis presque tous les jours pendant au minimum deux semaines. La dépression persistante signifie ressentir au moins deux de ces symptômes pendant plus de deux ans chez les adultes, ou un an chez les enfants et les adolescents.

Comment savoir si vous êtes triste ou si vous souffrez de dépression ?

 

Tristesse

Les caractéristiques comportementales de la tristesse et les symptômes de la dépression sont assez similaires, mais il existe plusieurs façons de les distinguer.

Voici quelques questions à se poser pour vous aider à clarifier votre ressenti.

  1. Qu’est-ce qui déclenche ces émotions ?  Si vos émotions sont liées à un événement spécifique, comme la perte d’un emploi, d’un être cher, il est probable que vous viviez une réponse émotionnelle normale. En revanche, des sentiments dépressifs sans cause apparente pourraient indiquer une dépression.

2. Depuis combien de temps ressentez-vous cela ?  La tristesse tend à s’estomper avec le temps, alors que la dépression persiste pendant des semaines ou des mois.

3. Comment cela affecte-t-il votre vie quotidienne ?  La tristesse rend la concentration difficile, mais la dépression  entrave  gravement le fonctionnement quotidien, y compris au travail et dans les relations sociales.

4. Avez-vous des pensées suicidaires ?  Les pensées suicidaires sont un signe alarmant de dépression, nécessitant une aide immédiate. Les pensées suicidaires sont un signal clair de dépression.

Si vous avez des idées de vous faire du mal ou de mettre fin à votre vie, demandez immédiatement un soutien gratuit et confidentiel 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, au :      

  1.   31 14  – Numéro National Souffrance et Prévention du Suicide  Une écoute professionnelle et confidentielle  24h/24 •  7j/7 :

Image

 

2. SOS Suicide Phénix Ecoute :  0140 44 46 45    7j/7 de 13h à 23h

3. Suicide Écoute : 01 01 45 39 40 00

4. Croix Rouge Écoute : 0800 85 88 58 (Permanence du L. au V. de 9h à 19h) samedi  12h à 18h.

 

Vous pouvez ressentir la dépression sans éprouver de tristesse

Tristesse

Bien que la tristesse soit un élément clé de la dépression clinique, il est possible de ressentir la dépression sans se sentir triste.

Au lieu de la tristesse, une personne atteinte de dépression peut se sentir engourdie, vide ou avoir l’impression de manquer de but ou de sens dans sa vie. Elle peut également se sentir fatiguée ou agitée, mais pas nécessairement tristes.

La gamme des sentiments associés à la dépression nous rappelle que ce n’est pas parce que quelqu’un ne paraît pas triste ou ne se comporte pas de manière triste qu’il n’est pas dépressif. La tristesse ne signifie pas la dépression, et vice versa.

 

Surmonter la tristesse vs. traiter la dépression

Tristesse

Conseils pour Faire Face à la Tristesse : Si vous traversez une période de tristesse, voici quelques conseils pour vous aider à faire face :

  • Autorisez-vous à ressentir la tristesse.
  • Exprimez vos émotions par l’écriture, l’art ou la musique.
  • Entourez-vous de personnes de soutien.
  • Maintenez un mode de vie sain : restez actif, mangez sainement et dormez suffisamment.
  • Engagez-vous dans des activités que vous aimez

La dépression est un trouble grave qui nécessite une aide professionnelle

 

Tristesse

Une personne ne peut pas simplement s’en sortir » en se faisant rappeler de se concentrer sur le positif. 

Le traitement de la dépression comprend généralement une combinaison de psychothérapie et (ou) de médication et l’aide d’une thérapie. Les thérapies neuro-émotionnelles comme l’EMDR fonctionnent très bien pour les dépressions consécutives à des traumatismes psychologiques.

Si votre tristesse affecte votre capacité à fonctionner, ou si vous pensez souffrir de dépression, nous vous encourageons à demander de l’aide, et à entrer en contact avec un thérapeute spécialisé et expérimenté qui pourra vous orienter vers la thérapie qui vous convient le mieux. 

Cette démarche n’a rien à voir avec la volonté ou la faiblesse, mais concerne plutôt des processus qui se déroulent dans votre cerveau, contre lesquels vous ne pouvez rien faire d’autre que de subir. 

La dépression est une condition complexe dont les causes sont multifactorielles avec l’interaction de facteurs biologiques, psychologiques, environnementaux, sociaux culturels, et nécessite l’intervention d’un professionnel qualifié pour en sortir.

1. Facteurs Biologiques :

Les déséquilibres chimiques dans le cerveau, notamment les altérations dans la régulation des neurotransmetteurs tels que la sérotonine, la noradrénaline et la dopamine, peuvent jouer un rôle dans la dépression.

Exemple : Des études ont montré que les niveaux anormalement bas de sérotonine sont associés à la dépression, ce qui a conduit au développement de médicaments qui augmentent les niveaux de ce neurotransmetteur, comme les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS).

2. Facteurs Génétiques :

Les antécédents familiaux de dépression peuvent accroître la probabilité de développer cette condition..

Par exemple, des recherches menées sur des jumeaux identiques ont révélé qu’il existait un risque accru de dépression lorsque l’un des jumeaux avait été diagnostiqué avec la maladie, ce qui suggère une influence génétique.

3. Facteurs Psychologiques :

Des schémas de pensée négatifs, une faible estime de soi et des styles inadaptés de gestion du stress contribuent à la dépression. »

4. Facteurs Environnementaux :

Les événements de vie traumatisants, le stress chronique, les conflits relationnels et les perturbations majeures dans la vie déclenchent ou aggravent la dépression.

Une étude a révélé que les personnes exposées à des événements traumatiques, tels que des catastrophes naturelles, un attentat, un viol, une humiliation en public ou un événement violent dépassant leurs capacités à faire face, étaient plus susceptibles de développer des symptômes dépressifs.

5. Facteurs Sociaux et Culturels :

Les facteurs sociaux, tels que l’isolement social, la discrimination et la stigmatisation, influencent la dépression.

Les membres de groupes socialement marginalisés sont plus susceptibles de développer la dépression en raison de la discrimination systémique.

Conclusion

La tristesse et la dépression sont des réalités de la vie, bien qu’elles diffèrent par leur gravité et leur impact. Si l’on peut surmonter la tristesse, il est recommandé en cas de dépression de solliciter l’aide d’un professionnel pour cheminer vers la guérison. Il n’y a aucune honte à demander de l’assistance et de l’accompagnement pour voir enfin la lumière au bout du tunnel. Ne laissez pas la dépression ruiner votre vie. Consultez et allez au bout de votre thérapie, c’est la seule façon d’en sortir. 

Marie-Agnès Thulliez



 

Bibliographie

 
 
d
Marie-Agnès

Marie-Agnès

Marie-Agnès Thulliez, Docteur en Neurosciences cognitives, Psychotraumatologue,  Praticien certifié EMDR Europe sénior, exerçe en cabinet depuis 2003. Elle est également formateur en stratégie d'apprentissage depuis plus de 20 ans.

commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Guérir des traumas psychologiques
Logo
Shopping cart